2012, année poétique

François Cheng, Adonis et Juan Gelman, trois “géants” réunis à la Maison de la poésie.

François Cheng, Adonis et Juan Gelman.

François Cheng, Adonis et Juan Gelman. © Emanuel Bovet / Arwad Esber / Paola Stefani

Par VALÉRIE MARIN LA MESLÉE

Trois géants de la poésie réunis sur une même scène à Paris, l’événement est de taille ! Comme l’a prouvé le succès de l’opération“Poète toi-même” sur Le Point.fr, notre besoin de poésie est intact, mais inversement proportionnel à la visibilité accordée à ce genre majeur… Et même s’il existe, aussi, un prix Goncourt de la poésie, qui vient d’être attribué à la poétesse originaire du Liban Vénus Khoury-Ghata, les magiciens des mots cheminent la plupart du temps, sauf celui béni de leur “Printemps” à l’ombre de notre époque…

Ils sont souvent traducteurs, reliant ainsi les imaginaires du monde. La poétesse honorée est ainsi la traductrice de l’arabe de l’oeuvre du poète Adonis, l’un des trois monstres sacrés invités à la Maison de la poésie par son directeur, Claude Guerre. “Comment transformer la vie en poésie ?” interroge Adonis… N’est-ce pas une belle question pour commencer 2012, à l’écoute de ces pages de “géants” ? La première édition de cette manifestation réunissait l’an dernier Yves Bonnefoy, Michel Deguy et Bernard Noël. Elle se poursuit cette fois en s’ouvrant aux poètes venus d’ailleurs, mêlant, au coeur de la capitale où chacun d’eux a trouvé hospitalité, la Chine de François Cheng, le monde Arabe d’Adonis et l’Amérique latine de Juan Gelman.

Rencontres

Le premier, qui se décrit comme “homme de nulle part, ou alors de toutes parts”, est né en Chine en 1929, mais vit à Paris depuis 1949. Le second, né Ali Ahmed Saïd Esber en Syrie en 1930, vit entre Paris et Beyrouth. Le troisième, peut-être moins connu du public français (même s’il a vécu à Paris et à Rome entre 1975 et 1988), est né à Buenos Aires en 1930 et vit aujourd’hui à Mexico. Autour d’André Velter, ces trois poètes vont commencer par dialoguer lors de la soirée d’ouverture, puis chacun aura sa “journée particulière” avec le public.

Le 13, à partir de 19 heures, François Cheng s’entretient avec Sophie Naulleau, rencontre pendant laquelle l’académicien français (élu en 2002) parlera aussi de son art de calligraphe. Au cours d’un récital, il lira ensuite ses poèmes avec le comédien Didier Sandre, accompagnés en musique par Gaspar Claus au violoncelle et Matthieu Prual au saxophone. La journée avec Adonis (le 14 janvier à partir de 16 heures) s’ouvre avec une conférence sur l’actualité du monde arabe vue par le poète, qui fut emprisonné pour son appartenance au Parti nationaliste syrien, se poursuit avec un entretien mené par l’écrivain et critique René de Ceccatty et s’achève sur La force de l’exil, récital en arabe et en français. Enfin, le poète Jean Portante s’entretient (dimanche 15 janvier à partir de 16 heures) avec Juan Gelman, dont la famille fut décimée par la dictature argentine. Un échange qui aide à comprendre cette “douceur implacable”, titre donné au récital de son oeuvre en espagnol et en français.

C’est dire que la rumeur du monde est au rendez-vous de cette manifestation, et se fera entendre au-delà, lors des deux spectacles adaptés de l’oeuvre du Malgache Raharimanana et présentés à la Maison de la poésie à partir du 18 janvier.

Click here to find out more!

Maison de la Poésie, “Les Géants” du 12 au 15 janvier, passage Molière 157 rue Saint Martin 75003 Paris. Tel 01 44 53 00

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 11 January 2012, in French Literature. Bookmark the permalink. 1 Comment.

  1. Alienor Berthelots

    D’ailleurs, en matière d’Académie Française, ll parait que le célèbre libraire Monsieur Collard, qu’on voit à la librairie Griffe Noire, envisage de se présenter pour devenir à l’Academie Française !. Je trouve que cela ferait un 2nd élan à l’institution, foi de Saint Maurien. Qu’en pensez-vous ?

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: