Trayvon Martin, le meurtre qui tourne au scandale

Un meurtre qui tourne au scandale. Trayvon Martin, jeune noir américain de 17 ans a été abattu par un homme blanc qui faisait des rondes pour surveiller son quartier en Floride. Un drame qui aurait pu passer inaperçu s’il n’avait pas provoqué l’indignation de l’opinion publique américaine qui dénonce un crime “raciste” et l’impunité accordée au tueur.

Le 26 février, alors qu’il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries, Trayvon Martin a été repéré dans une zone résidentielle par George Zimmerman. Cet homme blanc d’origine hispanique de 28 ans est bénévole dans la milice de son quartier pour prévenir d’éventuels cambriolages ou délits. Après avoir appelé le numéro d’urgence 911, George Zimmerman explique au policier qu’il a en ligne que la personne qu’il suit lui semble “suspecte”.

“Il y a quelque qui cloche avec ce type”, dit-il, selon l’enregistrement de l’appel diffusé par la presse américaine. “Ces salauds finissent toujours par s’en sortir”, ajoute-t-il. Le policier lui dit ensuite de ne pas suivre cette personne et l’informe qu’une patrouille de police va être envoyée sur place. Mais dans les minutes suivantes, M. Zimmerman tire finalement sur Trayvon Martin, dans des circonstances qui restent floues. Le garçon est retrouvé mort par la police. Sans arme.

Une enquête qui fait polémique
Sous la pression populaire, le ministère américain de la Justice, le procureur du district central de Floride et le FBI ont ouvert une enquête. Un grand jury (chambre d’accusation) doit se réunir le 10 avril pour décider si les charges sont suffisantes pour poursuivre George Zimmerman. Ce dernier “a reconnu avoir tiré” . Mais, ayant plaidé la légitime défense, il n’a pas été incarcéré. Pourtant, une amie avec qui Trayvon Martin était au téléphone au moment des faits réfute cette thèse : “Trayvon a dit: ‘Pourquoi vous me suivez?’, et l’homme a rétorqué: ‘Que faites-vous ici?’. Ce que j’ai entendu ensuite, c’est quelqu’un pousser Trayvon. Le téléphone est tombé. Je l’ai rappelé, mais il ne répondait plus”, explique-t-elle. “

Les membres de la communauté sont inquiets”, a indiqué dans un communiqué la principale organisation de défense des droits civiques des Noirs américains, NAACP. “Trayvon Martin était un étudiant apprécié, un athlète, et il n’avait jamais été impliqué dans aucun problème”.

La puissante organisation de défense des libertés civiles américaines ACLU a pour sa part exprimé sa “préoccupation” concernant la manière dont a été menée l’enquête de la police de Sanford, dont le chef, Bill Lee, est sous le feu des critiques. Le conseil municipal de la ville a voté mercredi 21 mars une motion de défiance à son encontre. “Nous voudrions qu’il y ait une enquête indépendante sur l’action de la police après la fusillade”, a déclaré à l’AFP un responsable de la municipalité, Norton Bonaparte. Barack Obama lui-même a estimé vendredi 23 mars que ce meurtre constituait une “tragédie” et a souligné l’importance d’une enquête complète sur les circonstances du drame.

Mobilisation générale
Rapportée par les médias, l’affaire enflamme la Floride où des manifestations ont lieu quotidiennement. “Je suis une mère ordinaire”, indique dans un communiqué Sybrina Fulton, la mère du jeune homme. “Mon coeur est brisé (…) je veux que justice soit rendue à mon fils”. Signe de l’intérêt pour cette affaire: un million de signatures avaient été réunies jeudi sur le site change.org pour demander l’arrestation et l’inculpation de George Zimmerman. Selon le site, il s’agit “d’une des plus importantes campagnes jamais menées” sur le site. De quoi attirer l’attention du grand public : rapidement, le mouvement se propage au reste du pays. 

La mort de ce jeune garçon a également relancé le débat sur un autre sujet : la loi Bush (du nom de Jeb Bush, le gouverneur de Floride) votée en 2005 dans cet État avec le soutien du lobby des armes, la NRA. Ce texte appelé Stand Your Ground(surnommé “Défendez-vous” par ses défenseurs ou “Tirez d’abord” par ses détracteurs) a assoupli les conditions d’usage des armes à feu en cas de légitime défense. Une loi qui risque donc d’ouvrir la porte à de nombreux abus.

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 23 March 2012, in Records. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: