Le sprinteur jamaïcain risque la disqualification pour avoir porté une montre Richard Mille alors qu’il aurait dû privilégier Omega

Yohan Blake (à gauche), porte au poignet sa montre Tourbillon.
Yohan Blake (à gauche), porte au poignet sa montre Tourbillon.

Crédits photo : © Lucy Nicholson / Reuters/REUTERS

Le sprinteur jamaïcain risque la disqualification pour avoir porté une montre Richard Mille alors qu’il aurait dû privilégier Omega, le sponsor officiel des JO, selon le règlement des Jeux. Le CIO dit étudier son cas.

C’est une montre qui pourrait lui coûter cher. Lors du 100 mètres disputé le 5 août dernier, le sprinteur Yohan Blake a choisi de porter à son poignet une montre de luxe Tourbillon, créée par l’horloger suisse Richard Mille. Un bijou fait sur-mesure, aux couleurs de la Jamaïque, estimé à 500.000 dollars. Problème: Yohan Blake aurait dû porter une montre du partenaire officiel des Jeux, Omega, conformément au règlement.Certes, le sprinteur a été nommé ambassadeur de l’horloger suisse pour 2013. Mais les règles en terme de publicité pendant les JO sont claires: «Sauf autorisation de la commission exécutive du CIO, aucun concurrent, entraîneur, instructeur ou officiel qui participe aux Jeux olympiques ne doit permettre que sa personne, son nom, son image ou ses performances sportives soient exploités à des fins publicitaires pendant les Jeux olympiques», précisent les textes.

Amende en vue

Les conséquences pour le Jamaïcain pourraient être sportives et financières. Selon Sportune.fr, l’athlète, médaillé d’argent sur cette course, encourt jusqu’à la disqualification et la perte de sa médaille. Mark Adams, responsable de la communication au CIO, a confirmé que le comité allait se «pencher er sur son cas et l’analyser». Si cette mesure extrême n’est pas retenue, Yohan Blake pourrait toutefois devoir payer une amende proportionnelle au manque à gagner d’Omega lors de cette course visionnée par 2 milliards de téléspectateurs à travers le monde. À titre d’exemple, en 2004, le footballeur français Robert Pirès avait dû payer 50.000 euros pour avoir porté, lors d’une émission télé, un maillot Puma plutôt qu’Adidas, alors sponsor officiel des Bleus.

Conscient de l’enjeu, Yohan Blake a laissé sa montre au vestiaire lors de la finale du 200 mètres jeudi soir. Il imite ainsi Usain Bolt qui, plus prudent, avait choisi de ne pas porter sa montre Hublot lors du 100 mètres.

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 11 August 2012, in Records. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: