EN SOUVENIR DE TOI

 

J’aimerai mourir comme on s’endort

Mes yeux peu à peu s’ensommeillent,

Et je sens  ta vie drossée contre mon corps.

J’aimerai emporter ton regard,

Ma fontaine d’ombre

De l’autre coté du temps,

Mes mains cherchant

Le berceau de tes mains.

 

J’aimerai mourir comme on s’endort

Dans tes bras immuables

Ta bouche butinant mon visage

Tes doigts perdus dans mes cheveux.

 

Je suis passée au bord du lac.

 

Nous sommes tous les deux sur ce banc

Avec posé sur nos genoux

Le poème  de ton premier amour

Que nous traduisons,

Toi Créole, moi Française,

Mariant nos pensées aux reflets ardoisés

Des froideurs  de Novembre.

Tu as illuminé de tes mots

Ton village d’outre monde :

« Allons à l’Asile * chérie…» 

J’écoute murmurer la rivière tropicale

Et le frissonnement des feuillages

Qui font palpiter sur sa robe

Des  poissons de lune.

L’onde  chuchote, grignotant le silence

Et tu savoures l’instant

Où ses lèvres corolles

S’ éveilleront  sous tes  baisers.

 

Mais tu es là ,

Sous le ciel d’Ile de France

Tu m’interroges,

Les mots s’effritent sur mes lèvres

Nos corps se figent.

Les prémices de l’hiver mordillent les platanes.

Je voudrai poser ma tête sur ton cœur.

Le crépuscule envahit les berges qui se fondent

A l’horizon.

Les cygnes s’éloignent sous les saules

Et nous nous en allons, blottis

Au creux de la petite voiture bleue

Qui nous emmène tout au bout du rêve

Par les chemins de nulle part

 

Denise Bernhardt

Montmorency,  le 3 Décembre 2008

* l’Asile, petite ville d’Haïti

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 10 December 2012, in French poetry and tagged . Bookmark the permalink. 3 Comments.

  1. La petite voiture bleue comme la terre, comme une danse dans l’amour de tes yeux, s’en va en roue-libre vers l’autre bout du monde, avec des rétroviseurs courbés sur la chute du temps.

    Echo Culture te remercie aussi

  2. La petite voiture bleue ne savait pas qu’elle irait jusqu’à Rhode Island portée par les voiles du Destin. Les mots avaient tant voyagé depuis l’Ile Bleue en passant par l’Europe pour venir s’échouer enfin dans les mains de la Providence. Merci à Echo Culture

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: