L’auteur le mieux payé au monde est une femme

E.L. James, Suzanne Collins et Danielle Steel s’imposent dans le top 5 du classement des écrivains qui ont le plus gagné cette année.

De gauche à droite : E.L. James, Suzanne Collins et Danielle Steel.
De gauche à droite : E.L. James, Suzanne Collins et Danielle Steel. © SIPA
Par 

C’est une nouvelle victoire pour la parité homme-femme ! Parmi lesprofessions où les femmes gagnent plus que les hommes, on compte désormais celle d’écrivain. Est-ce l’effet J.K. Rowling ? Depuis 2008, année au cours de laquelle la mère de Harry Potters’est imposée au sommet du classement Forbes des auteurs les mieux payés au monde, le nombre de femmes figurant dans celui-ci a doublé, passant de trois à six – sur 16 auteurs. Surtout, pour la première fois, le top 5 compte davantage d’écrivains de sexe féminin que de sexe masculin. Une dominante que l’on doit à une autre Britannique, l’Anglaise Erika Leonard James, alias E.L. James, auteur du phénomène Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey).

Âgée de 50 ans, l’écrivain détrône le jusqu’alors indétrônable James Patterson. Malgré son immense popularité (un livre sur 17 vendus aux États-Unis est de lui), l’Américain n’a pas résisté à la tornade provoquée par le best-seller érotique qui a permis à E.L. James de récolter cette année 95 millions de dollars. Un exploit d’autant plus impressionnant que son Cinquante nuances de Grey ne répond pas à la recette de succès habituelle, à savoir un thriller avec une pointe de romance ou/et une dose de fantastique, si possible ayant été adapté au cinéma. C’est, par exemple, après la sortie des filmsTwilight que Stephenie Meyer a le plus gagné d’argent. Idem pour J.K. Rowling. Mais dans le cas du “porno de la ménagère”, l’adaptation cinématographique est encore à venir (les droits ont été acquis par Universal pour 5 millions)…

Un succès numérique

Alors comment E.L. James s’y est-elle prise pour aller plus vite que ses illustres prédécesseurs ? En misant sur le livre numérique. Au départ, le roman n’a même été publié qu’en version e-book, à travers la plateforme d’autopublication d’Amazon. Grâce à ce système, qui permet notamment un achat en toute discrétion – atout non négligeable pour une oeuvre qui traite de sadomasochisme -, le feu a pris très vite : 50 nuances est devenu le premier e-book à dépasser le million de téléchargements. Les ventes numériques ont continué d’augmenter, tandis que s’y ajoutaient les ventes d’imprimés. Résultat, la série totalise 70 millions d’exemplaires écoulés dans le monde en moins d’un an, soit le succès le plus rapide de l’histoire de l’édition.

Suzanne Collins (55 millions) et Danielle Steel (26 millions) sont les deux autres femmes à se hisser dans le top 5. Sans atteindre le niveau de frénésie provoqué par 50 nuances, la trilogie de Collins,Hunger Games, suscite un engouement réel, destiné à se poursuivre avec la sortie, fin 2013, du deuxième film de la saga. Le premier, lancé en mars 2012, avait engrangé 152,5 millions de dollars de recettes pour son premier week-end d’exploitation aux États-Unis. Depuis, son actrice principale, Jennifer Lawrence, a remporté un oscar (pour Happiness Therapy) qui devrait contribuer, par ricochet, à la popularité de l’héroïne imaginée par Suzanne Collins.

Danielle Steel est, quant à elle, une habituée du classement Forbes où elle figure quasiment tous les ans. Écrivain de romans d’amour la plus lue au monde (plus de 800 millions de livres vendus), l’Américaine en a signé près d’une centaine depuis 1973, traduits en 28 langues. Vingt-deux d’entre eux ont fait l’objet d’une adaptation à l’écran (principalement pour la télévision). Entre juin 2012 et juin 2013 (la période prise en compte par Forbes), Steel a publié pas moins de cinq livres (pas encore parus en France). Une prolixité qui explique en partie son positionnement constant au rang des auteurs les mieux payés au monde.

Le classement complet

E.L. James – 95 millions de dollars
James Patterson – 91 millions
Suzanne Collins – 55 millions
Bill O’Reilly – 28 millions
Danielle Steel – 26 millions
Janet Evanovich – 24 millions
Jeff Kinney – 24 millions
Nora Roberts – 23 millions
Dan Brown – 22 millions
Stephen King – 20 millions
Dean Koontz – 20 millions
John Grisham – 18 millions
David Baldacci – 15 millions
Rick Riordan – 14 millions
J.K. Rowling – 13 millions
George R.R. Martin – 12 millions

Source: Lepoint.fr

 

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 15 August 2013, in French Literature. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: