Francophonie: la Canadienne d’origine haïtienne Michaëlle Jean prend la tête de l’OIF

media

La Canadienne Michaëlle Jean d’origine haïtienne a été désignée dimanche 30 novembre pour prendre la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. Elle occupera son poste de manière effective au 1er janvier 2015. Elle succède à Abdou Diouf, aux commandes de l’institution depuis 2012. La Canadienne Michaëlle Jean a été désignée par consensus à Dakar, pour quatre ans. Elle devient donc secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). L’ancienne gouverneur générale du Canada succède au Sénégalais Abdou Diouf, qui se retire après trois mandats à la tête de l’instance internationale qui compte 77 pays membres, dont 20 qui ont le statut d’observateur.

 

 

 

Advertisements

About EchoCulture.org

Echo Culture, créée en juin 2011 à Providence, Rhode Island (USA), est une association haitienne d’échanges culturelles, apolitique et à but non lucratif. Elle a pour mission de promouvoir l’art et la culture à travers des manifestations culturelles comme la danse, le theatre, la peinture et la litterature.

Posted on 30 November 2014, in Records and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink. 1 Comment.

  1. COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    Le poète Élie Fleurant remporte le Prix Aimé Césaire, CEPAL (Centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres), France.
    Et les gagnants sont… Une fois de plus, le poète Élie Fleurant ajoute un autre honneur littéraire à sa liste; cette fois-ci, il s’agit du Prix Aimé Césaire CEPAL 2015. Les palmarès et les honneurs se talonnent et s’entassent en une suite inouïe : Prix UNICEF Europoésie 2014, Prix Aimé Césaire CEPAL 2015, Nominé-Finaliste Prix International Ouessant 2014, listé parmi les Honorés-Primés 2014, Haïti-Référence, poète élu des Éditions L’Harmattan 2015 pour son manuscrit Épîtres du Centaure. Et toutes ces distinctions dans l’antre d’une année.
    Dans un article du Nouvelliste, à la veille de l’évènement livresque de Livres en Folie (2014), Lord Edwin Byron décrit l’auteur comme suit:
    « Élie Fleurant compte parmi les auteurs qui participeront à la vingtième édition de Livres en Folie qui se tiendra les 19 et 20 juin au Parc historique de la Canne à Sucre. Avec son recueil de poèmes intitulé “Les yeux de la nuit”, il soumet un romantisme à fleur de peau à l’appréciation de ses lecteurs….Chez Élie Fleurant, les rythmes, les sensations fortes, les émotions, les voyages, l’amour de sa terre natale… tout ceci décrypte une rare passion. Dans ses poèmes, le sentiment de la nature s’exprime à profusion … sans pour laisser autant lasser un mordu du XIXe siècle français qui ne tardera pas à délaisser une flagrante monotonie dans l’ossature même des textes. Et si les yeux de la nuit n’étaient pas ouverts? Simpliste, mais réservé, ce serait une façon de ne pas pousser trop loin sa curiosité en quête d’images, en lisant les poèmes, sinon on risquerait de ne pas saisir le romantisme cru qui y coule avec désinvolture et aisance. Pas d’exagérations métaphoriques, ni d’extravagances philosophiques… Disons qu’Élie Fleurant, qui est aussi philosophe, sait se garder d’asservir sa poésie par les réflexions, pour débailler une charge affective, émotionnelle qui plaira sans nul doute à plus d’un. »
    Si les Français semblent être fascinés par la poésie diaphane, comme l’insinue Eddy Magloire, le poète a courtisé l’art d’écrire dès son jeune âge. Alors entouré et influencé de poètes engagés et militants qui fréquentaient sa maison, le jeune Fleurant écrivait des poèmes, sonnets, voire des beuglantes romantisées.
    Platon pensait que les poètes les plus parfaits n’étaient pas le produit de l’art des hommes, mais bel et bien l’œuvre des dieux. Bref, pour lui, l’art poétique est un don divin. Et pourtant le poète se veut une poétique modeste, moderne et humaine. L’art poétique d’Élie Fleurant semble s’épanouir au fil des années 1990, au travers de ses fréquents voyages à Cuba. D’ailleurs, Fleurant est un grand voyageur. Tantôt, c’est la beauté de Cuba qui fascine et approfondit l’inspiration; tantôt ce sont les odyssées en Chine, dans les Alpes ou dans les vieilles rues de Saint-Isidore-de-Clifton qui s’inscrivent dans les antres de sa poésie et de son imagination. Durant son dernier voyage à Querétaro, Mexique, où il a écrit son poème « Les Allées de Querétaro », voici comment le poète a peint une scène ensorcelante :
    Or le loup, au pied de la statue moribonde,
    Ouvre la vanne, et l’eau versa en furibond.
    Un jet d’eau illuminé de fantasmes et de mousse joviale
    Remplit le tronc enjolivé de jasmins purpurins.
    Or nous continuons notre odyssée au fil de l’Allée,
    Un spectre géant, rehaussé de dispositif prothétique,
    Jambes en bois, « Zancos », menant la parade carnaval.
    Et ce fut la sarabande: Les « Mariarchis », l’ariette à la mexicaine,
    Les morts désensevelis égayés de perles lumineuses,
    Les ballons en arc-en-ciel, les guirlandes de fleurs,
    Le jazz au son de « La vie en rose »,
    Réminiscence de la Ville lumière,
    Ajoutant à la pétulance de la foire.
    Synergie sans frontière dans l’atmosphère fleurante.
    Jamais il n’y eut autant d’hétérogénéités sous une seule voûte.

    Et avec notre cœur plein de plaisance,
    Nous retournons au château Cristal
    Où Vénus et la colombe férue et fleurante
    Nous attendent sous la mousseline blanche…

    Si la poétique de Fleurant est platonique, elle est aussi une mise en œuvre épistolaire cousue d’esthète, de panacées et d’ontologie.
    Nous félicitons le poète Élie Fleurant d’être lauréat de ce grand palmarès, le Prix Aimé Césaire CEPAL( Centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres ) pour son ouvrage Les yeux de la nuit. Nous lui souhaitons d’ores et déjà bon succès pour la sortie de son nouveau recueil Épîtres du Centaure sous la signature des Éditions L’Harmattan.

    Le CEPAL est une association culturelle internationale déclarée à Thionville, ville limitrophe située à 300 kms de Paris. Thionville forme une ligne le long de la frontière entre d’une part la France et d’autre part le Luxembourg. Le CEPAL vient de fêter son vingtième anniversaire.
    C’est une dynamique association littéraire et artistique qui organise des concours annuels où poètes, écrivains et artistes reçoivent des prix, cadeaux et honneurs pour leurs œuvres de distinction. Cette convention annuelle rassemble d’innombrables amants des lettres et beaux-arts venant de tous les coins du monde. La cérémonie extraordinaire de la remise des prix se tiendra à l’Hôtel de Ville de Thionville, du 19 septembre au 20 septembre 2015. Élie Fleurant, accompagné de sa femme Évelyne, répondra à l’invitation du CEPAL pour recevoir le palmarès; après quoi le poète sera reçu à Paris par L’Association Rencontres Européennes-Europoésie, dont il est membre honoraire, pour une réception et une vente signature de son nouveau recueil Épîtres du Centaure, aux Éditions L’Harmattan.
    Pour informations supplémentaires, visitez le http://www.Le-Cepal.com et cliquez sur Palmarès 2015.
    Catherine Marcelin, essayiste, critique littéraire

Leave a comment / Ecrire un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: